françaisfrançais - Belgique
Your account

Your shopping cart is empty

Protection de la turbine – voilà ce qui compte !

Blog article Elscolab - Protection de la turbine – voilà ce qui compte !

Les analyseurs de sodium et de silice aident à prévenir la corrosion et les dépôts dans la turbine.

Les analyseurs de la concentration de sodium et de silice dans l’eau/le circuit de vapeur sont souvent évoqués d’une seule traite. Et ce n’est pas sans raison. Les deux analyseurs assurent la protection de la turbine. Or, c’est précisément la partie la plus précieuse, le cœur, d’une centrale électrique ! Un investissement minime dans ces analyseurs évite une mégafacture pour l’entretien prématuré ou le remplacement de la turbine.

Le sodium et la silice sont partout

Le sodium et la silice font partie des 3 sels minéraux les plus présents dans l’écorce terrestre. Du reste, le sodium est aussi très soluble dans l’eau. Pas étonnant que ces deux éléments se retrouvent partout. Dans une centrale électrique, il est donc primordial d’extraire au maximum ces deux éléments de l’eau. À cet effet, l’osmose inverse, la distillation et les échangeurs d’ions peuvent notamment être utilisés. Malgré leur bon rendement, ces technologies ne sont pas infaillibles. Un contrôle continu de l’eau est nécessaire. Les échangeurs d’ions, surtout, méritent votre attention. Le sodium et la silice sont respectivement les premiers cation et anion qui « craquent » après un échangeur d’ions. Ces deux substances présentent de faibles liaisons et elles sont donc les premières à lâcher. 

« Alerte précoce »

Les exigences en matière de qualité de l’eau et de la vapeur sont particulièrement strictes. Quelques ppb (parts par milliard) suffisent pour alarmer les opérateurs. Un analyseur spécifique est nécessaire en vue d’une telle détection. Pour vous donner une idée : 0,2 ppb Na entraîne une augmentation de la conductivité de l’eau de 0,001 µS/cm. Étant donné que même l’eau la plus pure présente déjà une conductivité de 0,055 µS/cm, il est évident qu’une mesure de la conductivité ne détecte pas de faibles valeurs en ppb. La silice est encore moins conductive que le sodium, si tant est que ce soit possible.

Les analyseurs sont là pour vous, et non l’inverse

Entre-temps, il ne fait aucun doute que des analyseurs pour le sodium et la silice sont nécessaires. Un fonctionnement autonome et sans problème est attendu de ces analyseurs. Vous ne voulez pas avoir à jongler avec les réactifs et les composants chaque semaine, voire chaque jour. Les analyseurs Mettler Toledo Thornton sont conçus en pensant à l’opérateur. Les étalonnage sont automatiques. Naturellement, vous pouvez en régler vous-même la fréquence. La consommation de réactifs est à ce point optimisée qu’elle se limite à 0,7 litre tous les 2 mois pour l’analyseur de Na. L’analyseur de Si, quant à lui, consomme 4 litres par 3 mois. 

Par l’intelligence intégrée, notamment le système ISM (Intelligent Sensor Management), l’état actuel des détecteurs de l’analyseur est contrôlé en permanence. De ce fait, vous recevez des informations actuelles à propos de l’état de votre analyseur et pouvez déterminer quel est l’entretien nécessaire et quand. De la sorte, vous êtes à l’abri des surprises. 
 

Questions ? Besoin de plus d'infos ?
N'hésitez pas de nous contacter.

03/09