françaisfrançais - France
Your account

Your shopping cart is empty

Les Éléments d’ELSCOLAB : le platine et le cobalt

Blog article Elscolab - Les Éléments d’ELSCOLAB : le platine et le cobalt

Le platine parle directement à notre imagination. Nous pensons tout de suite à de somptueux bijoux de valeur. Et c’est vrai. Le platine est souvent utilisé en bijouterie parce qu’il n’est pas nocif, ne s’oxyde pratiquement pas et se travaille facilement parce qu’il est très malléable.

Le cobalt est un élément un peu moins connu et, pendant longtemps, n’était pas très apprécié en raison des composés toxiques qu’il forme avec l’arsenic. Les mineurs pensaient autrefois que des kobolds (terme allemand pour désigner les lutins) avaient placé ces composés toxiques dans les mines. D’où son nom.

Potentiométrie et température

L’électrode standard à hydrogène ou (SHE, Standard Hydrogen Electrode) est composée de platine qui est immergé dans une solution d’acide chlorhydrique et autour duquel bouillonne l’hydrogène gazeux. Cette électrode forme la base et le point de référence absolu pour la potentiométrie, la mesure des différences de potentiel. Toutes les électrodes, dont l’électrode de verre pour la mesure du pH, sont comparées avec la SHE pour déterminer leur potentiel.

Une application plus courante pour le platine est la mesure de la température avec les fameuses PT100 ou PT1000. Ce sont des résistances électriques qui ont précisément 100 ou 1000 Ohms à 0°C. La résistance change en cas de chauffage ou de refroidissement et, de cette manière, peut être utilisée comme mesure de la température. Les résistances PT100 et PT1000 sont de véritables standards industriels. Les modules électroniques pour convertir la mesure de la résistance en une température sont naturellement proposés dans la gamme ELSCOLAB.

Échelles de couleur

La couleur d’un liquide ou son absence est un paramètre de qualité important. Différents liquides ont une couleur jaunâtre. Cette couleur jaune est utilisée pour la détermination de la qualité des eaux de surface et eaux usées.

À la fin du XIXe siècle, Allen Hazen a développé une échelle de couleur pour la décoloration de l’eau potable dans les zones dont le sol contient beaucoup de tourbe. L’« American Public Health Association » a adapté l’échelle et, depuis lors, celle-ci est appelée échelle APHA. La base de cette échelle de couleur est une série de dilutions de sels de platine et de cobalt. La solution standard contient exactement 500mg de platine-cobalt par litre. Cette solution porte l’indice de couleur 500 APHA. La norme ASTM D1209 décrit la méthode de test standard pour la couleur de solutions plus claires (échelle platine–cobalt ).

Colorimétrie 

Depuis la création de l’entreprise, la colorimétrie est l’un des piliers les plus importants d’ELSCOLAB. L’échelle APHA est dès lors souvent utilisée. Avec différents appareils, nous mesurons à la fois en laboratoire et en ligne sur l’échelle de production la couleur de différents produits dans pratiquement toutes les applications et branches de l’industrie.

Nous avons éveillé votre curiosité ?
Vous voulez en savoir plus sur les éléments d’ELSCOLAB ?
Alors, surtout, continuez à nous suivre !
Vous trouverez tous les nouveaux articles du blog sur https://www.elscolab.com/fr-fr/actualites.
Les mises à jour sont accessibles également sur LinkedIn et Facebook.

Questions? Besoin de plus d'infos?
N'hésitez pas de nous contacter.

29/10